La France et les bourses ERC

Une des missions de fund┋it est d’accroître la réponse et le succès français aux appels à projets européens et internationaux. Et il y a du potentiel !

Pour les amateurs de statistiques, voici quelques chiffres concernant les bourses prestigieuses du Conseil Européen de la Recherche (ERC) : Starting, Consolidator et Advanced Grants.

——————–

Starting Grants 2016

  • Projets soumis en SHS (tous pays) : 778
  • Projets sélectionnés en SHS (tous pays) : 89 (11,4 %)
  • dont France : 6

La France est en 4ème place (mais en 2ème en Sciences Physiques et de l’Ingénierie et en Sciences de la Vie !).

——————–

Consolidator Grants 2016

  • Projets soumis en SHS (tous pays) : 517
  • Projets sélectionnés en SHS (tous pays) :  69 (13,3 %)
  • dont France : 2

La France est en 8ème place (mais en 1ère en Sciences Physiques et de l’Ingénierie et en Sciences de la Vie !)

——————–

Advanced Grants 2016

  • Projets soumis en SHS (tous pays) : 562
  • Projets sélectionnés en SHS (tous pays) : 50 (8,9 %)
  • dont France : 4

La France est en 5ème place.

——————–

Ces données sont donc à nuancer en fonction du domaine, mais aussi en fonction de la discipline au sein des SHS. Pour citer le rapport Les sciences humaines et sociales françaises à l’échelle de l’Europe et du monde, dirigé par Michel Wieviorka et publié en mars 2017 :

« Certaines disciplines obtiennent des résultats satisfaisants, comparables à ceux des sciences « dures » : l’économie, les sciences cognitives et la linguistique, l’archéologie et nous ajouterons, de façon plus irrégulière, l’histoire. (…) Autrement dit, les disciplines les plus décevantes sont la sociologie, la géographie, la démographie et les sciences de l’éducation, la philosophie et les études culturelles, avec des chiffres (…) « catastrophiques ». »

S’il est difficile de connaître les taux de succès français pour les SHS uniquement, en l’absence de chiffres différenciés, une chose est certaine :

« Ces résultats ne veulent pas dire que les chercheurs français échouent en pourcentage plus important que d’autres : en fait, leur taux de réussite est plutôt élevé, le problème est bien la faiblesse de la participation aux concours que constituent ces panels, et donc le petit nombre de candidats« . (p. 21)

——————–

Sources :

https://erc.europa.eu/sites/default/files/document/file/erc_2016_stg_statistics.pdf

https://erc.europa.eu/sites/default/files/document/file/erc_2016_cog_statistics.pdf

https://erc.europa.eu/sites/default/files/document/file/ERC-2016-AdG-statistics.pdf

http://www.horizon2020.gouv.fr/cid115266/l-erc-annonce-les-resultats-finaux-de-l-appel-starting-grant-2016.html

http://www.horizon2020.gouv.fr/cid110758/resultats-de-l-appel-erc-consolidator-grant-2016-314-projets-retenus.html

http://www.horizon2020.gouv.fr/cid115433/appel-erc-advanced-grant-2016-231-laureats-retenus.html

https://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/SHS/50/8/RapportSHS_EP1_07032016_743508.pdf


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *